La conservation numérique de l’état civil sénégalais, un moyen d’une démocratisation de l’accès à l’information dans une ville intelligente

  • Mor Dièye Laboratoire de Recherche en Science de l’Information et de la Communication (LARSIC), Ecole de Bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD), Université Cheikh Anta Diop de Dakar
  • Djibril Diakhate Laboratoire de Recherche en Science de l’Information et de la Communication (LARSIC), Ecole de Bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD), Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Résumé

L’accès à l’information, qu’elle soit administrative ou sociale, est devenu de nos jours une demande citoyenne très forte. Sa démocratisation pourrait mesurer le niveau d’une bonne gouvernance. Dans les pays en développement et particulièrement au Sénégal, la gestion et la conservation du patrimoine de l’état civil physique constituent une problématique très sérieuse aussi bien d’un point de vue logistique que financier, voire politique. Les techniques du numérique
offrent maintenant des moyens sûrs de préservation de l’état civil par la dématérialisation et la gestion logicielle des documents numériques. À travers l'exemple de la ville de Dakar, cet article essaie de poser la conservation numérique des faits de l’état civil comme élément déterminant de mesure dans la qualification des « Smart city ».

Publiée
2020-01-12
Comment citer
DIÈYE, Mor; DIAKHATE, Djibril. La conservation numérique de l’état civil sénégalais, un moyen d’une démocratisation de l’accès à l’information dans une ville intelligente. Revue maghrébine de documentation et d'information, [S.l.], n. 28, p. 1-22, jan. 2020. ISSN 1737-0744. Disponible à l'adresse : >http://www.revue-uma.rnu.tn/index.php/RMDI/article/view/376>. Date de consultation : 07 août 2020
Rubrique
Articles en français et en anglais